paris-by-night

Paris for ever

paris-by-night Je suis à Paris cette semaine. La ville n’a pas changé. A la radio ce matin, un tube de Jean Jacques Goldmann, « Elle attend. »

Elle attend que le monde change
Elle attend que changent les temps
Elle attend que ce monde étrange
Se perde et que tournent les vents
Inexorablement, elle attend

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *